Vietnam : la baie d’Halong terrestre, le paradis perdu au coeur de Ninh Binh

Vous connaissez cette sensation d’inconnue, de le faire mais de se cacher les yeux pour ne pas trop voir vers où nous allons ? C’est un peu ce que nous avons vécu en arrivant au Viêtnam, pour Perrine ce sont ses premiers pas en Asie, Max quant à lui est déjà familier. Nos premiers jours à Hanoï ont été parfait, une véritable immersion au coeur de la vie vietnamienne, un tourbillon de vie, une sonorité qui nous rappel vaguement celle du nord de l’Inde et vous connaissez notre amour pour ce genre de ville. Nous nous sentons très vite à l’aise bien qu’écrasés par l’effervescence de la ville. C’est donc le coeur emballé que nous montons dans le train direction Ninh Binh, une province à 100 km au sud d’Hanoï, elle est très connue notamment pour ses paysages de Trang An, site UNESCO, et Tam Coc (des cavernes), où ont été tournées des scènes du film Indochine avec Catherine Deneuve. Mais aussi reconnue pour ses immenses rochers karstiques perchés en plein coeur des rizières, cette région est sans doute l’une des plus belles du pays. Dès notre arrivée, on est resté bouche bée devant ces paysages à la fois impressionnants et majestueux. Dans cet article nous allons vous livrer notre récit photographique accompagné de conseils et d’anecdotes ! Nous espérons que cet article va vous transmettre toutes les émotions que nous avons pu avoir en visitant ces différents sites, pour tout vous dire, c’est certainement notre coup de coeur du Nord du Viêtnam, on vous confirmera cela très vite ;).

 

À savoir

À l’origine, la ville de Tam Coc était surnommée  » la baie d’Halong terrestre  », depuis l’appellation est resté et s’est étendue à toute la région de Ninh Binh.

Nous vous conseillons de visiter Ninh Binh même si vous avez déjà visité la baie d’Halong maritime, car les paysages et les ambiances sont différents. En dehors des sites naturels, on peut y découvrir plusieurs sites culturels et historiques. Elle fut la capitale du Viêtnam aux Xe et XIe siècles. Et pour finir nous rajouterons que la pollution est beaucoup moins présente, donc le plaisir est décuplé.

Se rendre à Ninh Binh depuis Hanoï

Nous avons opté pour le moyen de transport le moins cher et celui qui nous semblait le plus facile, la gare ferroviaire étant proche du vieux Hanoï (alors que la gare routière est beaucoup plus loin). Nous avons pris un Grab pour moins de 2€ et 10 minutes plus tard nous y étions. Le billet de train coûte 6€ environ. Nous l’avons acheté le matin même du départ.

Voici les horaires des trains entre Hanoï et Ninh Binh. On peut réserver des billets de train en ligne ici ou sur place à la gare Hanoï.

Il faut savoir que les trains ne rejoignent que la ville de Ninh Binh, pour visiter Tam Coc, Trang An, ou autres sites, il faut pédaler ou louer un scooter ! 

Combien de temps ?

Nous avons choisi de rester 3 jours à Ninh Binh, cela nous à paru suffisant, mais il est vrai que nous avons fait une journée chargée.

À titre indicatif voici notre programme :

Jour 1 : arrivée à 12H à la gare de Ninh Binh, après le repas prit dans notre guesthouse nous avons pris les vélos (mis à disposition gratuitement à l’hébergement) pour découvrir Trang Hang puis Mua Caves pour le coucher de soleil (malheureusement nous sommes arrivés un peu tard ! ).

Jour 2 : debout à 6h, on engloutit le petit dej’, on enjambe notre bolide (bon OK notre scooter, c’est beaucoup moins glamour, on vous l’accorde ^^) et nous repartons à la conquête de Mua Caves pour avoir une meilleure lumière, après plus d’une heure sur le site nous continuons notre chemin vers Tam Coc, ensuite nous avons exploré Les Pagodes de Jade (Bich dông) et nous avons fini par Bai Dinh !

Jour 3 : réveil de bonne heure pour prendre le bus pour Cat Ba.

Visitons maintenant tour à tour tous ces lieux, tous autant stupéfiants les uns que les autres. 

Trang An

Situé à 9km du centre-ville de Ninh Binh mais seulement à 2km de notre guesthouse, Trang An est le premier site que nous découvrons. Et comment vous expliquer l’émotion que nous avons pu avoir lorsque nous avons visité les caves et les temples avec notre petite barque. Nous ne pensions pas faire une balade en barque ici, mais face au paysage nous n’avons pas pu résister et nous ne le regrettons pas. Classé Patrimoine mondial de l’UNESCO, le complexe de Trang An offre un paysage où pitons karstiques, falaises abruptes et végétation dense nous font réaliser l’immensité de la nature. Si j’avais à deviner où se cache King Kong, c’est cet endroit que je choisirais (petite référence pour les cinéphiles).

Il y a souvent un débat entre « Tam Cốc vs. Trang An », et pour vous dire vrai, le choix est difficile entre les deux. D’abord, sachez qu’il est possible de faire les deux en une journée. Mais nous avons opté pour rester sur notre émotion avec Trang An, donc à vous de voir 😉 .

Mua Cave

(Mont Mua)

L’ascension du Mont Mua débute par 500 marches, et pas des moindres ! Certaines marches font plus de 30 cm de haut ^^, avec un bon rythme vous atteignez le sommet en 20 minutes. Mais ça en vaut vraiment la peine, car une fois au sommet la vue est à couper le souffle, avec un panorama sur toute la région. D’ailleurs, on reconnaît rapidement la rivière Ngo Dong sur laquelle vous pouvez naviguer depuis Tam Coc. Ce site est un incontournable dans la région et nous y sommes retourné deux fois pour observer la beauté des panoramas sous la lumière du petit matin et du soir.

 

Les douces couleurs du coucher de soleil.

Puis Mua Cave au matin.

Oui oui la monté pique le matin à l’aube ^^

Le temple de Thai Vi

Un petit temple sur la route ? Nous décidons de nous y arrêter, l’entrée est gratuite et l’architecture est très belle.

Sur la route …

Les pagodes de Jade (Bích Động)

Ces pagodes se situent à 2km de l’embarcadère de Tam Coc, dans un cadre idyllique. C’est une étape à ne pas manquer, nous y avons passé beaucoup de temps.

Il s’agit de trois petites pagodes nichées dans la montagne de Jade: pagode inférieure, celle moyenne et celle supérieure. Une centaine de marches nous emmènent à la pagode supérieure, où la vue s’ouvre sur les paysages alentour. Mais nous avons préféré la pagode moyenne, le passage dans la montagne est juste incroyable, ne faites pas comme la plupart des touristes à passer dans la « grotte » sans lever la tête, ça serait dommage de ne pas admirer l’oeuvre de la nature et du temps combiné.

Nous précisons que l’entrée est gratuite, ne vous fiez pas aux nombreuses demandes 😉 .

 

Observer les détails du jardin ! 

 

Kenh Ga, le village des pêcheurs

Nous avons décidé de faire les curieux et de partir loin des lieux touristiques afin d’explorer le mode de vie de pêcheurs de la région. Nous avons fait 40 minutes de scooter pour rejoindre Kenh Ga, un très beau souvenir nous suivra pendant des années. Une horde d’enfant s’est précipité vers nous à notre arrivée et nous avons commencé à jouer à la guerre avec les petits garçons qui avaient des élastiques et des morceaux en papier bien pliés, ils nous donnent un élastique et la guerre est déclenchée. J’entends encore leurs rires raisonnés.

 

La pagode de Bai Dinh

C’est sur la route du retour du village de Kenh Ga que nous décidons de faire un arrêt à Bai Dinh,  c’est énorme complexe de temples bouddhistes, et je pèse mes mots, car après une journée aussi que celle que l’on venait de vivre, les 700ha du site nous ont fait peur. Nous étions KO, alors nous avons fait les pépères à prendre une voiture électrique pour nous emmener au départ de la visite (j’avoue, j’ai honte, mais on en pouvait vraiment plus). Cette pagode se situe à 19km de la ville de Ninh Binh.

Il faut savoir que Bai Dinh est la plus grande pagode d’Asie du Sud-Est. Elle est titulaire de 12 records nationaux dont la plus grande cloche en cuivre, la plus haute et la plus lourde statue de Sakyamuni, les trois plus gros Bouddha (du passé, du présent et de l’avenir) en cuivre, etc.

Vous pourrez déambuler dans les 3 kilomètres de couloirs donnant sur les beaux jardins, ils abritent plus de 500 statues d’Arhat (grands sages de la philosophie bouddhiste) toutes dans des poses différentes, vous verrez d’ailleurs que chacune d’entre elles à une zone plus touchée que les autres.

Ce site est grandiose, comme tous les sites de Ninh Binh, vous l’aurez compris : nous avons ADORÉ !

 

 

À visiter aussi :

  • Vian parc national de Cuc Phuong
  • Le jardin des oiseaux de Thung Nham
  •  La Cathédrale en pierre de Phat Diem 
  • L’ancienne capitale de Hoa Lu
  • La réserve naturelle de Van Long

Quelle spécialité à Ninh Binh ?

Vous le savez certainement déjà, mais la cuisine vietnamienne est très réputée, et sa réputation est à la hauteur de ses saveurs. Mais il faut cependant respecter une règle d’or : toujours manger la spécialité dans la région d’origine ! Cette règle vous garantit d’avoir la vraie recette avec toute son authenticité.

Donc, pour Ninh Binh, il est conseillé de goûter :

  • Viande de chèvre (thịt dê en vietnamien) : chèvre grillée, fondue de chèvre… (vous verrez d’ailleurs sur le bord de la route des chèvres entièrement griller, avec une position couchée comme si elles étaient vivantes, c’est assez effrayant au début).
  • Riz grillé (cơm cháy en vietnamien): plat croquant.
  • Soupe au crabe (bún riêu cua en vietnamien), pour ceux qui sont sensibles à l’odeur de fraîchin je vous la déconseille (je n’ai pas pu la manger et max non plus).

Vous avez toutes les clés maintenant, à vous de jouer ! 

 

 

VOUS AVEZ PINTEREST ?

Pour vous aidez à planifier votre prochain voyage à Ninh Binh, pensez à épingler notre article sur Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *