Bardenas Reales

 

Nous y voilà, le premier article, le début d’une nouvelle aventure. Le désir de partager nos voyages fut plus fort que la raison, mais tout ceci reste éphémère. Nous vous souhaitons un doux voyage à nos côtés.

Ce road trip vers le désert des Bardenas nous l’attendions avec impatiente. Nous connaissons son existence depuis bien longtemps, bien avant qu’il soit tant convoité, malheureusement nous n’avions jamais pris le temps d’y aller. Mais c’était sans compter sur ce mois de Janvier 2018 qui fut long et difficile, alors pour le clôturer en beauté nous avons enfin programmé un week-end ressourçant dans cet écrin désertique.

 


 • De Bordeaux à Tudela •


 

Pour une fois je ne travaillais pas le samedi matin (job étudiant oblige), donc nous avons pu prendre la route dès le vendredi après-midi. Nous avons profité de ce petit week-end pour faire une halte chez les parents de Max le vendredi soir, nous décidons donc de partir tôt le samedi matin. Avec l’épisode de froid que nous connaissons toutes les routes n’étaient pas praticables pour passer la frontière. Nous choisissons le tunnel du Somport, les paysages sous leurs épais mentaux blancs étaient justes magnifiques, ont été comme des enfants « regarde là » « et là », mais le plus frustrant fut pour Max. Voir toute cette neige et ne pas prendre cette route pour aller skier … un peu difficile pour lui. Mais cette petite peine s’envola dès que les premiers paysages arides apparaissent.

Nous voilà aux portes du désert à 10H30, comme bien souvent on est partie à l’aventure. J’ai cherché des cartes des pistes durant le trajet, et comme on été super pressé de découvrir ces paysages on fonce sur la première piste qui se dessine à notre gauche. Personnes, nous sommes seules à sillonner ces pistes parfois bien chaotiques ! Nous nous sommes perdus, happé par le désir de pic-niquer face à une vue à couper le souffle. Heureusement le GPS de mon téléphone fonctionné et nous avons pu retrouver une « piste voiture ». Ce n’est que le soir, en préparant la journée du lendemain, que nous nous sommes aperçu que nous avons emprunté les « pistes vélo » toute la journée. Et oui bienvenue dans notre mode de voyager : très peu d’organisation mais beaucoup de découverte, de rigolade et parfois quelques peurs.

Cette après midi là nous avons parcouru toute la partie sud, la PLANA DE LA NEGRA.

 

•  Le coucher de soleil sur le désert •

Après cette première demi-journée de découverte, nous avons rejoint l’hôtel Aire de Barderas . Mais à peine le temps de découvrir ce lieu unique que nous sommes reparties sur les routes à la recherche du spot idéal pour regarder le coucher de soleil sur le désert. Nous avons choisi un plateau de la Blanca Baja et nous avons simplement admiré ces couleurs… bien au chaud dans la voiture, car le vent était glacial.

 

 

 

•  Une cohabitation unique •

 

C’est la première fois que nous nous faisions autant plaisir sur le choix de l’hôtel, d’habitude nous optons pour une réservation Airbnb. Ce week-end là nous avions besoin de nous retrouver, cet hôtel était l’endroit parfait. C’est le fameux hôtel que l’on voit et revoit sur les réseaux sociaux, mais il mérite sa notoriété. Il était quasiment complet ce week-end et pourtant pas un bruit, juste le silence du désert, nous avons croisé quelques clients seulement lors du petit déjeuner. Ce petit déjeuner parlons-en justement, 20 euros par personne mais à volonté et les produits sont justes exquis : assiettes de fruits, assiette de jambon accompagné de ses pan con tomate, omelettes au piments et poivrons, cookies et gâteaux fait maison, confitures, jus de fruit fraichement pressait et boisson chaude. J’en ai l’eau à la bouche rien que de vous écrire tout cela, comme on n’est pas des moitiés de gourmands nous avons tout repris deux fois (voire trois, oups !).  Nous n’en dirons pas plus, pour vous laisser la joie de découvrir ce petit coin où la limite entre intérieur et extérieur n’existe quasiment pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


• Un soir dans les rues et les bars de Tudela •

Pour notre unique soirée dans ce désert, nous décidons d’aller explorer la ville de Tudela, histoire de prendre un petit apéro et quelques tapas, ou alors deux, voire même trois, parce que les croquetas de jamòn ça se mange sans faim.

Tudela, une ville typique. Ou l’ambiance estivale et festive se dégage des rues même avec une température avoisinant les 3 degrés.  Ce soir là, les rues, les terrasses, les bars grouillent de gens au déguisement aussi farfelus que beau. Nous sommes tombé en plein carnaval, les petits comme les grands ont un sourire qui en dit long sur la joie de vivre de cette ville.

Le réveil fut un peu difficile, une barre au front et le gout du rouge encore en bouche. Mais on s’empresse d’ouvrir les volets pour voir le spectacle des couleurs…

Trop gourmands… on a d’abord pensé à manger puis ensuite la photo !!

 

 


• Second jour du road trip, même désert autre ambiance •

Après avoir englouti le petit dej’ et avoir profité un dernier moment de cette chambre de folie. On charge la voiture et on part à la découverte ou re-découverte de la BLANCA BAJA, la partie la plus connue de ce désert. Les couleurs, l’ambiance, les vues sont très différentes de la Plana de la negra, cette fois-ci impossible de se tromper les pistes sont parfaitement indiquées. Nous pensons que cette partie mérite d’être faite en randonnée pour aller découvrir les paysages inaccessibles en voiture.

 

Nous faisons le tour à notre rythme, avec beaucoup de pause pour s’arrêter admirer ces paysages qui ne cessaient de changer. On passe de l’ocre orangé de la Cheminée Fée Castil, à des rouges beaucoup plus soutenue quelques kilomètres plus loin…

 

La fameuse Cheminée Fée Castil

La fin du désert et le contraste avec la montagne enneigée en face …

 

Pour ce week-end nous avons choisi la facilité avec l’hôtel et la voiture, mais nous savons dors et déjà que nous y retournerons dans quelques années avec notre 4×4 aménagé (oui oui encore un rêve !) et nous irons à la découverte de ces paysages en randonnée. Vous pouvez aussi visiter à VTT, à cheval ou en 4×4 (location sur place), les itinéraires sont nombreux et variés et vous conduiront au cœur d’une nature remarquable, sauvage parfois.

 

Ce qu’il faut savoir avant de partir :

  • L’accès est gratuit et les horaires réglementées ( en théorie car en pratique aucune restriction d’horaire semble être appliquée).
  • Pas de routes, mais des pistes. Vous pouvez circuler en voiture sans aucun problème, vous avez une limitation de vitesse à 40 Km/h sur les pistes du désert, mais vous allez très souvent bien moins vite pour admirer tout ce qu’il y a autour. J’en profite pour vous partager un cliché où Max essaie d’interpeller Volvo France dans sa story instagram, pour pouvoir essayer leur dernier 4×4 lors de notre prochain road trip ^^ .
  • Deux site qui peuvent vous être utilesturismo@bardenasreales.es
    www.bardenasreales.es
  • Venir en voiture : les Bardenas sont à 2h30 de Biarritz, 4h40 de Bordeaux et 5h30 de Toulouse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez PINTEREST ?

Pour votre prochain voyage dans la cité phocéenne, pensez à épingler notre article sur Pinterest

4 Commentaires

  1. 23 février 2018 / 10 h 14 min

    J’ai hâte de voir la suite, je trouve que tu nous fait voyager en même temps c’est génial ! 😍😍 du coup, je veux voyager avec toi ! Aha 😈

    • 23 février 2018 / 11 h 27 min

      Merci beaucoup Pauline, j’espère que tu apprécieras le voyage à nos côtés !! j’ai hâte aussi pour la suite ^^

  2. Manon
    26 février 2018 / 13 h 20 min

    Et hop! Enregistré sur Pinterest… il me tarde de découvrir ces paysages, tes photos sont magnifiques et m’ont encore plus donné envie d’y aller. Plus qu’à retrouver un amoureux pour cet hôtel de fou 😂 j’adore ton univers!

    • 26 février 2018 / 18 h 07 min

      Merci beaucoup Manon !! Je t’assure que tu n’as pas besoin d’un amoureux, une bonne copine et une bouteille de rouge ça suffit amplement 😉 Encore merci pour ton doux commentaire.

      Bon road trip …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *