France : deux jours en van dans la Soule (Pays Basque)

Quelle émotion de reprendre la plume par ici, des mois que nous n’avons plus partagé d’articles avec vous mais surtout des mois que nous étions sédentaires. Alors quel bonheur quand cette semaine nous avons reçu la carte grise de GETS, après presque 9 mois d’échanges de courriers avec VW France, puis le confinement qui a ralenti l’étude du dossier pour valider la carte grise. Mais nous y sommes enfin, tout ça est derrière nous. Alors trois jours après avoir fait faire les plaques d’immatriculation, on n’a  pas réfléchi, le vendredi soir on a bouclé nos affaires et nous sommes partie pour notre premier week-end en France avec le combi. C’est donc sur les routes de notre chère Pays Basque que l’on se retrouve. 

Collines verdoyantes, routes forestières, landes de fougères, truites du Gave!  À nous de partager un point de vue photographique sur cette belle région ! On vous donne aussi bien sûr toutes nos bonnes adresses pour visiter la région : à faire, où dormir, les bons restos, les jolis points de vue…En route !

 

 

 

LA SOULE

La plus petite des provinces basques françaises, pastorale, avec des paysages magnifiques largement protégés des investisseurs. Dominé par trois massifs forestiers, la forêt d’Iraty, la forêt des Arbailles et la forêt des Arambeaux, vous découvrirez tour à tour plaines, vallons, montagnes et canyons. 

Les Gorges de Kakuetta à Sainte-Engrâce
  • Saint-Engrâce est l’un des villages les plus traditionnels du Pays Basque, c’est au coeur d’un paysage très pastoral à 600m d’altitude que vous pourrez découvrir les Gorges de Kakuetta. Le nom nous a fait sourire, ne nous demandez pas pourquoi. Elles sont classées parmi les sites les plus sauvages et prestigieux d’Europe, une balade dépaysante au point de ne plus se rappeler que nous sommes au coeur du Pays Basque. Lac turquoise, canyon, cascade de plus de 20m, parois verticales, végétation luxuriante… ouvrez les yeux mais n’oubliez pas de lever la tête et de vous retourner parfois. 

Infos pratiques : billetterie au snack-bar la Cascade, comptez 6€ pour les adultes, 4,50€ pour les 16-7 ans, le site est ouvert de mi-mars à mi-novembre et ouvre à 8h le matin. Nous vous conseillons d’être parmi les premiers pour profiter d’une petite rando (1h aller / 1 h retour) au calme et à la fraicheur. 

UPDATE SEPTEMBRE 2020 : les gorges sont fermés pour cause d’accident. 

 

Dormir au coeur de la vallée 
  • Nous avons choisi de dormir au coeur de la vallée afin de profiter au mieux de ces paysages mais aussi de son calme. S’endormir et se réveiller au son des cloches des vaches … Comme toujours c’est sur l’application Park4night que nous trouvons nos emplacements. Vous pouvez choisir de dormir dans un lieu plus conventionnel (parking, air de camping-car …) ou plus naturel. Les photos et les avis des voyageurs vous aideront à choisir et votre type de véhicule aussi. 

Le lieu pour cette première nuit était parfait, on était vraiment seul au milieu de cette nature verdoyante typique du Pays Basque entre forêt, montagne et bétail. Le soleil n’était pas de la partie mais l’orage et l’épais brouillard ont installés une atmosphère mystique qu’on adore. De quoi bien dormi blotti sous la couette à l’intérieur du combi.

Si vous avez plus de temps voici quelques idées : 

  • partez à la découverte de la passerelle d’Holzarte
  • visitez un atelier de confection d’espadrille à Mauléon-Licharre
  • faites une pause au bord du Lac d’Iraty

La BASSE-NAVARRE

Un paysage aux courbes plus douces, l’image du Pays Basque par excellence baigné de prairies verdoyantes. En équilibre sur les deux versants de la chaîne pyrénéenne, sa position lui valut d’être aux premières loges de la rivalité entre la Castille, l’Aragon et la France. 

L’incontournable Saint-Jean-Pied-de-Port
  • Capitale historique de la Basse-Navarre, elle est aujourd’hui devenu un haut lieu du tourisme. On adore flâner dans ces ruelles fraiches à l’ombre des remparts. Mais ce qu’on aime par-dessus tout c’est venir goûter à la bonne gastronomie basque. Si votre passage le permet, ne loupez pas les rencontres de pelote basque à nu à 17h tous les lundis au trinquet. 

Nous vous conseillons de passer par la Porte Saint-Jacques, ensuite de visiter la prison des Evêques, flâner dans la rue de la rue de la Citadelle, pour finir sur l’église Notre-Dame-du-Bout-du-Pont et enfin découvrir le Vieux-Pont.

Manger à OILLARBURU, le plat du jour y est excellent pour moins de 10€. Ce jour-là nous avons eu la chance de déguster un bon thon à la basquaise. Il paraît que leurs chipirons sont délicieux. 

 

S’empreigner au coeur du vignoble d’Irouléguy
  • Le plus petit vignoble de France, mais surtout le seul du Pays basque, il s’étend sur 240ha et une dizaine de communes autours de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Saint-Etienne-de-Baïgorry. Sillonnant les collines verdoyantes de la région, le vignoble est implanté entre 200 et 450m d’altitude, généralement planté en terrasse ce qui rend la mécanisation impossible. Pour les plus curieux d’entre vous, les rouges et les rosés sont produits à partir du puissant tannant, adouci de cabernet franc et de cabernet sauvignon alors que les blancs sont issus de gros et petit manseng et de petit courbu. Attention cependant à vos porte-monnaie, étant un vin principalement travaillé à la main et sur de petites surfaces, le prix s’envole très vite pour une qualité qui n’est pas toujours au rendez-vous. Pendant très longtemps l’Irouléguy n’avait pas bonne réputation, mais heureusement les temps changent et les méthodes de vinification aussi.
  • Visite de la Cave à Saint-Etienne-de-Baïgorry, à l’origine on voulait visiter un domaine mais avec les restrictions COVID ce n’était pas possible, alors nous avons opté pour une dégustation à la Cave. Et bien sûr on a craqué pour quelques bouteilles 🙈.
  • Prendre de la hauteur pour observer les terrasses de vignes, rendez-vous à la Chapelle Saint Vincent d’Irouleguy. Un petit point de vue bien sympa, du coup on en même profité pour y faire une petite sieste à l’ombre d’un gros chêne. 

 

 

Nuit avec vue à 360°, rendez-vous aux terrasses d’Irouleguy

  • En fin de journée on prend la route direction les terrasses d’Irouleguy, un spot repérer sur l’appli Park4night, qui avait l’air d’offrir une vue incroyable sur toute la vallée. Après la petite ascension, et la rencontre incroyable avec une vingtaine de vautours,  à l’arrivée nous sommes les plus heureux. Et si vous ne devez retenir qu’un seul lieu de notre week-end c’est bien celui-là. C’était dingue de dormir là en haut, et surtout de profiter de ce coucher de soleil seul bercé par la douce mélodie des clochettes de quelques troupeaux de brebis, paisiblement en train de pâturer. 

On amène quoi ?

Vous le savez certainement mais cette région de France peut connaitre une météo parfois capricieuse, et en une journée vivre les 4 saisons. Alors l’indispensable de ce week-end est l’imperméable. Prévoyez aussi une petite crème solaire, mais aussi une petite laine pour le soir !

 

VOUS AVEZ PINTEREST ?

Pour votre prochain voyage dans le pays basque, pensez à épingler notre article sur Pinterest

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *