Rêvons éveillés, vivons l’Inde ! Inde : Regards croisés sur notre expérience en Inde.

Cet article nous l’avons imaginé comme un témoignage afin de vous aider à préparer au mieux votre arrivée en Inde. Dès que nous avons commencé à dire que nous allons découvrir ce magnifique pays pendant notre tour du monde et surtout que l’on allé commencer par celui-ci, nous avons souvent eu des mises en garde, voir des récits rapportés un peu effrayant, on a souvent entendu « c’est un choc », « vous commencez par ça mais vous êtes fou », « c’est dangereux » et j’en passe. D’un autre côté nous connaissons aussi une jeune femme de 25 ans qui vit ici depuis 4 ans maintenant et qui nous dépeint un pays vivant, heureux et coloré. Quand à moi (Perrine) j’en rêve depuis des années, voir par moi-même toute cette extravagance aussi bien architecturale que cultuelle. J’ai passé des heures devant des reportages sur Arte et France 5 à me plonger dans l’effervescence de l’Inde… quant à Max ce n’était pas forcément un pays qui l’attiré mais par amour il a accepté cette étape. 

Cet article se construit autour de deux parties majeures la première où je vais vous livrer ma perception in situ de l’Inde, avec quelques « conseils » et une seconde où Max vous confiera son expérience, ainsi vous verrez que selon chaque personne le voyage se vie différemment même si nous avons partagé les mêmes moments. Et c’est là-dessus que j’aimerais vous interpeler, nous vivons tous le voyage, les rencontres, les cultures et j’en passe, de manière personnelle, certain(e)s d’entre vous y sont déjà partis et ne se retrouverons pas de ce récit, d’autre s’apprête à partir et partagerons des points de vue. En bref cet article n’est pas une généralité mais bien personnel, la singularité de chacun est une force ! 

 

Un petit bonus à la fin, nos tips pour survire à ce voyage haut en couleur.

 

 

 

 

 

L’Inde à travers le regard de Perrine 

 

 

Avant de commencer j’aimerais faire un topo sur la place de la femme en Inde. 

En effet il y a deux sons de cloches, d’une part que la femme est un être inférieur, certaines fillettes n’auront pas la chance de grandir puisqu’elles seront tuées avant leurs naissances et d’autre part que la femme est un élément fort de la famille, elles ne travaillent pas par exemple, surtout dans les familles aisées. Mais en général les femmes sont très respectées. Quant à la question des viols, la proportion par rapport au nombre d’habitants donne un ratio inférieur si on les compare à des pays comme les USA. Mais il faut savoir que toutes les femmes violées ne portent pas plaintes, même si cela tend à se généraliser. Elles n’en parlent pas car une fois qu’une femme est violée c’est toute la famille qui en souffre, notamment au niveau de l’image. 

Au Rajasthan et dans d’autres régions, il existe encore les « promises », ces jeunes femmes et ces jeunes hommes qui sont assemblés par le choix de leurs parents. Les familles se connaissent en général très bien, le garçon doit offrir une bague à sa future femme, il en est de même pour la femme, ce sont les parents qui échangent les bagues. Les futurs jeunes époux quand à eux ne se verront jamais avant le jour j. On a eu la chance de pouvoir en parler avec un jeune Rajasthannais de 20 ans qui dans 6 mois allait enfin rencontrer sa promise. Il nous à expliquer que c’était très bien comme principe, on a aussi dû lui expliquer comment nous on fonctionnait. Curieuse que je suis, je lui ai demandé comment ça se passé s’il n’avait pas le coup de foudre et il m’a simplement répondu qu’à partir du moment où il y a des enfants les parents s’aiment. C’était si innocent et beau.

Rentrons dans le vif du sujet, à mon sens l’Inde à largement rempli tout ce que je pouvais en attendre, autant du point de vue cultuelle, culturelle, architectural, paysagé, que des Indiens eux-même. Ce pays m’a charmé, comme envouté, tous ces regards m’ont mis en confiance et m’ont permis de m’épanouir au milieu de ces 1 225 milliards d’âme. L’Inde est un véritable tourbillon de vie, la vie ne s’arrête que quelques heures, très vite les rues sortes de l’ombre et se remplissent de piétons, motos, rickshaws, camions, tracteurs, chameaux, vaches, chiens, singes, cochons… Si vous venez en Inde pour vous reposer il faudra bien choisir vos villes car la plupart ont un rythme effréné qui vous fatiguera quoi qu’il arrive. 

Avant d’arriver j’ai quand même eu une petite période de doute, au vu de tout ce qu’on a pu nous raconter, ils avaient fini par me mettre le doute. Mais si tôt arriver tout cela s’est effacé. Je me rappelle encore les premières minutes dans le taxi à la sortie de l’aéroport, j’avais déjà 10 000 questions en tête, le pauvre taxi a dû subir mon flot de questions pendant 30 minutes. Petit à petit j’ai découvert par mes yeux cette vie si différente de la mienne, j’ai énormément observé en échange eux aussi m’ont beaucoup observé. Il faut l’accepter, nous sommes l’exotisme, je les prend en photo à longueur de journée dans leurs quotidiens, ils peuvent bien me regarder. C’est comme cela que j’ai fonctionné durant tout le voyage. 

Ici je me sentais épanouis, calme au milieu de ce chaos, comme à ma place. J’avais toujours le sourire fixé aux lèvres car je vivais mon rêve,  moi petite fille rêvant dans son lit de voir ces femmes dans leurs sarees colorés et ces hommes aux visages marqués mais toujours le sourire, je le voyais de mes propres yeux. J’étais là, à leurs côtés, heureuse. Des regards j’en ai croisé des milliers certains étaient bienveillants, d’autres curieux, ou taquins, mais rarement agressifs. J’ai deux trois souvenirs de regards qui semblaient méchants mais en leur offrant un sourire leurs visages c’est de suite assoupli pour me rendre un sourire en contrepartie. Je crois que la clé pour ne pas se sentir agressé par tous ces regards (hommes, femmes, enfants compris) il faut juste accepter d’être un étranger, sourire et le tour et joué, vous recevrez tellement en retour. En tout cas je l’ai vécu comme cela. L’Indien est curieux par définition, on vous demandera des centaines de fois d’où vous venez, votre nom, votre métier, pourquoi vous êtes là, combien de temps vous restez, vous allez où, vous aimez l’Inde …. Parfois vous allez faire de longues heures de trains, mais qui vont passer très vite car tous les passagers à vos côtés vont s’intéresser à vous, c’est un véritable moment de partage. Je me souviens d’une journée entière (6h du mat à 20h) d’avoir parler avec un homme qui m’a appris des passages de la Bible et qui m’a expliqué un tas de choses pendant que Max lisait et discutait avec son gendre, certes ça peut ne pas plaire à certaines personnes mais moi c’est pour ce genre de rencontre que je voyage, je ne l’oublierais pas. Ou encore ce jeune homme que nous avons rencontré à la sortie de notre hôtel à Mandawa qui parlait très bien français et qui nous a fait visiter sa ville (sans rien nous demander en échange mis à part l’aider à perfectionner son français), il nous invitait le soir à boire le Chaï dans sa famille. Des souvenirs comme cela j’en ai plein, je les ai pour toujours, Max quant à lui est beaucoup plus méfiant car il a peur pour moi mais ça il vous l’expliquera 🙂 

Abordons maintenant la question des selfies, vous n’y échapperait pas ! Le seul conseil que je peux vous donner : accepter car ça les rend vraiment heureux et arrêter dès qu’il commence à y avoir beaucoup de monde autour de vous. Nous avons déjà eu des situations cocasses ou l’homme à arrêter la circulation juste pour faire un selfi avec nous, ou encore on nous arrête en moto pour faire une photo, nous avons même produit un embouteillage dans un escalier tellement que d’hommes voulaient cette fameuse photo avec nous. À Hampi, je me souviens d’un groupe de femmes qui s’est approchées de moi pour me serrer la main, toucher mon front et embrasser leurs mains. D’ailleurs une d’entre elle a beaucoup aimé mon chapeau qu’elle m’a pris pour essayer, c’était assez drôle !! N’ayez crainte ils ne sont pas méchants mais très sociables et remplis d’humour. 

Une question que je me suis beaucoup posée avant de partir c’est : Comment m’habiller ? Les températures sont très élevées et encore nous étions en hiver … je n’imagine pas les 50° dans le désert ! Après quelques recherches et du terrain voici ce que je peux vous en dire : 

  • Couvrez-vous les jambes et les épaules, ce sont des zones considérées comme les plus érotiques chez les femmes indiennes. J’ai cependant mis des débardeurs car certaines Indiennes en mettent, mais surtout couvrez-vous les épaules dans les lieux religieux c’est un signe de respect. Un châle fait l’affaire. 
  • Privilégiez les pantalons amples, pour qu’on ne voit pas trop vos formes mais surtout avec la chaleur vous serrez tellement mieux. 
  • Faite vous plaisir avec un beau Saree, en plus c’est un magnifique souvenir. 
  • Pensez à un chapeau ou une casquette surtout pour les régions chaudes. 
  • N’oubliez pas de bonnes baskets pour patauger dans les rues parfois boueuses des villes. 
  • Si vous pouvez, investissez dans des masques antipollution. 

 

 

 

L’Inde à travers le regard de Maxime

 

 

Comme Perrine l’a dit plus haut le choix de ce pays n’étais pas forcément le mien.

Difficile en partant de la de lui trouver des qualités, alors je me documente et j’écoute les différents récits de chacun sur l’Inde. Avec du recul je pense que c’était une erreur, en effet j’ai le sentiment que certaines personnes en rajoutent sur leurs séjours soit sur les mésaventures soit sur les choses qu’ils ont pu voir (surement pour exagérer ce côté trip en dehors des sentiers battus) ou simplement car ils n’ont pas su lire entre les lignes. 

À partir de la j’ai vraiment commencé à m’engouasser pour Perrine, en effet je savais que l’on allait prendre les transports en commun, que le budget ne permettait pas tous les jours de faire des grands hôtels et aussi qu’un grand barbu et une jolie blonde forcement ça faisait tâche 🙂

Les 2-3 premiers jours ont été pour moi assez difficiles n’ont pas que l’acclimatation fut compliquée mais avoir sans cessent des regards sur soit, arriver dans une ville de 21 millions d’habitants des ruelles partout (quand tu psychotes, les ruelles tu t’en fait vite des films ^^), des gens qui sortent de partout, tu te fais aborder sans cesse tout le monde veut t’aider ou alors te diriger chez un « ami » pour t’aider, il y a énormément de rabatteur que ce soit pour les hôtels ou les agences de voyages. Comprendre que quand quelqu’un te demande un selfie et que cela donne des idées aux 20 personnes autour ce n’est pas pour te voler des choses, ou quand une personne te propose son aide ce n’est pas forcément pour te demander des choses en retour. 

L’idée du trajet en voiture pour le Rajasthan j’avoue que c’est plus pour me rassurer que vraiment une question de facilité. J’avais besoin d’une semaine pour comprendre le fonctionnement, comprendre l’exotisme que l’on représente…..

Et puis finalement Delhi ce n’est que la première étape, tu attaques le Rajasthan tu commences à voir que ce pays est aussi un pays rural, qu’il possède énormément de qualité et que finalement c’est peut-être aussi à toi de t’intéresser à eux. Jaipur, Jaisalmer et dernièrement Hampi ou Munnar n’ont fait que confirmer ce dont je m’étais rendu compte sans le vouloir….  mon regard avait changé sur l’Inde.

 

 

Sans forcement le voir venir du fait des rencontres dans les trains, les hôtels et dans les villes lors de nos balades, toutes mes appréhensions, toutes mes craintes ont commencé à disparaitre.

Aujourd’hui je peux même le dire nous reviendrons surement une autre foi en Inde, des villes comme Udaipur ou Varanasi et même des régions comme le Gurajat font que nous sommes loin d’avoir pu découvrir ce qu’étais l’Inde dans sa globalité.

Pour moi le seul petit bémol aujourd’hui est la place du tourisme en Inde, en effet je ne trouve pas forcément normal qu’un Indien paie Rs50 pour voir le Taj Mahal et un touriste Rs1000.

Ou encore pour une course de 4km avec un Tuk Tuk un Indien paie Rs30 et un touriste Rs300.

Honnêtement le conseil comme le dit Perrine c’est de négocier la plupart des tarifs car rien qu’avec votre présence les tarifs augmentent de 300% en moyenne ^^

Utilisez des applis comme Booking, OYO ou Uber cela vous donnera une idée des prix et à partir de la une base de négociation.

Pour finir, je pense que chacun doit se donner une chance de vivre l’Inde comme il le souhaite, ce n’est pas parce que vous aurez un avis différent ou un regard différent sur les choses qui se passeront devant vous que vous aurez ou pas réussi votre voyage en Inde.

Le voyage permet de se découvrir à une vitesse plus rapide que si l’on reste dans sa routine quotidienne, n’ayez pas peur de vous découvrir une personnalité d’aventurier ou pour certains de préférer finalement le TOP14 à la télé et le canapé 😉

 

Guide pratique  

  • Souriez et dite vous bien que vous êtes dans un monde unique avec un fonctionnement bien particulier. 
  • Négociez, partout, tout le temps !! Sinon vous payerez le double ou le triple. Pour les rickshaws notamment nous vous recommandons de vous appuyer sur l’application Uber, qui donne le « vrai » prix et au moins ça vous donne une base pour négocier. Pour nous ça a plutôt bien marché.
  • Pour les femmes privilégiez des vêtements amples. 
  • Vous pouvez prendre quelques stylos à donner aux enfants, mais faites le de manière discrète afin de ne pas créer d’émeutes d’enfants cela pourrait devenir dangereux pour vous.
  • Pensez à toujours avoir du papier toilette avec vous, il n’y en a pas partout. 
  • Prenez un sac à viande, ça ne prend pas de place et ça vous permettra de dormir dans des draps propres. 
  • Ne buvez pas d’eau courante. Achetez de l’eau minérale et surtout vérifiez que le bouchon est bien fermé, il y à des arnaques. 
  • Habituez-vous petit à petit à manger Indien, demandez non épicé, suivez les guides (lonely planet par exemple) et vous n’aurez aucun trouble. 
  • Pas besoin d’adapteur pour les prises. 
  • Pensez à prendre du gel hydroalcolique et des lingettes pour vous faire des minis toilettes lors des longs trajets. 
  • Attention aux photos !! Certains Indiens sont malins et ont compris que les touristes les prennent en photo alors ils vont venir vous voir pour que vous les preniez en photo, ne le faites pas car après ils vont vous demander des roupies !! Malin n’est-ce pas 🙂 
  • N’arrivez jamais de nuit dans de nouveaux endroits, mais ça c’est valable dans tous les pays je pense. 
  • Soyez toujours vigilant,  rien n’est gratuit, n’accepter aucun « cadeaux »  ou aucune nourriture offerte.

 

Nous espérons que cet article a pu vous éclairer ou vous donnez envie de partir vous faire votre propre avis.
À très vite pour la suite des aventures !!

4 Commentaires

  1. Axelle
    27 octobre 2018 / 9 h 37 min

    Super intéressant ! J’ai commencé à vous suivre lors de votre départ, et vraiment quelle jolie aventure 🤩
    Merci de partager tout ça avec nous les lecteurs.

    • 28 octobre 2018 / 10 h 12 min

      Bonjour Axelle,

      Le plaisir est pour nous, même Max prends de plus en plus de plaisir à écrire et à pouvoir essayer de transmettre ce qu’il ressent par rapport a ce voyage.
      J’espère que les autres destinations vous feront tout aussi voyager et rêver que nous.

      Aventureusement Max & Perrine

  2. 31 octobre 2018 / 2 h 26 min

    Je trouve qu’avoir l’opinion des deux nous permet de vraiment comprendre votre histoire. Vous nous faites voyager et mon dieu que ça fait du bien. Continuer, vous êtes un couple top et tellement unis !

    • 31 octobre 2018 / 14 h 12 min

      Hello Pauline, merci beaucoup pour ton petit passage par ici et pour ce commentaire. J’espère surtout qu’un jour un de ces articles te serviras pour ton road trip 😉
      Merci pour tes encouragements, à très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *